Partie de ping-pong

Publié le par Psyblog

Commentaires

 

Pour cela faut un sacré self-control !!!!inspirer expirer, rester zen !!!
A essayer !!!!

 

C'est vrai...
il faut un sacré self-control.
Pour bien jouer au ping-pong aussi...
Bonsoir à toi, petite étoile.

 

Héhé, si je demande "alors pourquoi tu rentres si tard?" et que l'on me répond "oui", j'aurai la très désagréable impression que l'on se paie ma tête. La réponse n'est-elle pas alors agressive quand même? (passivement)

 

ah oui ! mais justement ... acquérir cette forme de communication quand on a jamais appris c'est drôlement compliqué ! c'est ce que je dis souvent, je sens que j'ai déconstruit qque chose mais voilà maintenant je me sens comme une enfant qui doit apprendre à faire autrement mais j'ai besoin qu'on me le montre : l'apprentissage par l'exemple...
j'explique ça pour dire ce dans quoi je me trouve depuis un moment et c'est en quelque sorte ce que j'essaie de dire ds ma dernière note... il me semble
c'est pour ça que je veux faire un stage sur l'affirmation de soi sans agressivité ;-)

merci d'apporter de l'eau à mon moulin ;-) même involontairement !!

 

Oui, la réponse "oui" peut être perçue comme une agression... ou comme un "payage de tête"...
et pourtant je crois que non.

ou tant pis si oui.
Ce que j'essaie de dire, c'est que la partie de ping-pong n'est souvent pas très efficace... pour régler un problème. Et que la solution passe souvent par un changement du jeu habituel.
Que tu te sentes agressée si l'autre dit oui oui oui oui... ok, c'est normal, mais l'agression en retour??? est-elle efficace ?
A savoir que le plis souvent, un agresseur n'attend qu'une agressionen retour pour pouvoir re-agresser à son tour...

Mais je sais que ce n'est pas si simple !

 

Absolument d'accord en fait pour cesser le ping-pong!
Je suis en train d'apprendre, d'ailleurs, et d'expérimenter, c'est passionnant comme on peut se trouver soudain à une autre place quand on décide de ne plus être pongiste.
:-)

 

Bonjour,

N'y a-t-il pas danger dans ça de ne plus faire respecter ses limites?

Genre:

"Vous n'avez pas encore terminé le dossier X?"
(alors que vous avez déjà expliqué, la veille, que vous devez finir Y et que X est à peine commencé)

Oui

"je le veux pour demain matin sur mon bureau à 8h30, vous restez ce soir pour le terminer si nécessaire"
(alors que vous devez aller chercher le poupon à la garderie et n'avez pas de gardienne)

Oui

"Très bien"


Ben oui, il est satisfait le monsieur....

Ou

"Vous dînez avec moi ce midi, chérie" vous dit le patron

Oui

Chouette il pense

Merde, vous pensez.


Comme quoi, faudrait expliquer mieux la stratégie. Parce que pour moi avec cette stratégie, on risque de se faire manger la laine sur le dos, non?

Carole

 

Je suis d'accord pour la partie de ping-pong qui est symbolique de certains échanges, mais pas sur la façon de retirer la balle du jeu. Le Oui systématique ne fait pas progresser la partie. Elle bloque simplement le jeu. Comme ce jeu s'installe souvent parce qu'il n'y a pas d'écoute entre les deux joueurs, cela ne résout pas le problème.
Je crois plutôt en la force de la reformulation :
"C'est à cette heure-ci que tu rentres ?"
R : "Tu souhaite que je rentre plus tôt"
Ainsi la reformulation devient une invitation au dialogue et à l'écoute.
Je suis convaincu que la reformulation est le meilleur outil qui existe, même face à la pire des aggressions. Elle dresse un miroir devant l'agresseur et le confronte à sa responsabilité en tant que tel.
Qu'en pensez-vous ?

 

je penche plus vers la solution de Benoit, garder la balle est peut-être une affirmation de soi que je qualifierais plus de caprices : cela veut dire je veux être le maître du jeu et avec cette même balle je décide de jouer à autre chose...s'affirmer c'est bien mais si c'est pour mettre de l'huile sur le feu je n'y vois aucun intérêt... et l'exemple donné "tu dois m'obéir " et bé bravo!

 

J'en pense que tu/vous as tout à fait raison.
La reformulation est un excellent outil de communication...
C'est effectivement la meilleure des méthodes (avec la fuite (oh ! Qu'est-ce que je dis là ?) pour dégonfler un conflit.

Mais je voudrais redire que je n'ai jamais dit qu'il fallait tout le temps dire OUI. (Mon travail de psy n'aurait plus aucun sens... "les gens" viennent plus me voir pour "apprendre à dire NON que pour apprendre à dire OUI)
Décidement, il va falloir que je sois plus clair dans mes propos...
Vous êtes tous et toutes génial(e)s... Vos commentaires m'aident bien à préciser les choses...

Publié dans Réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article