Lacher la selle

Publié le par Psyblog

Des parents viennent me voir...

"Il ne veut pas grandir", disent-ils à propos de leur fils. Celui-ci a 10 ans, ou 15 ans, parfois 20 ans.
Leur fils est irresponsable, disent-ils, il ne connait pas la valeur de l'argent, il ne participe à rien, il ne fait rien à l'école si on est pas derrière lui, il n'a pas de copains...
Tout cela désole les parents. Et le fils en question qui, quand je le rencontre en solo, me parle de non-confiance de ses parents, de leur propension à le considérer comme un petit, qui ne le laissent rien faire tout seul, etc.

Alors je dis aux parents : "Lacher la selle"...

Et j'explique :  Tous les parents ont appris à leur enfant à faire du vélo de la même manière. L'enfant pédale, et le parent court près du vélo en tenant la selle. Jusqu'au jour où le parent lâche la selle...

Si l'on veut que notre enfant apprenne à faire du vélo, il faut, à un moment, lâcher la selle, quitte à ce notre enfant se plante 3 mètres plus loin.
Si on ne lache pas la selle, notre cher petit ne saura jamais faire du vélo.


Il en va de même pour l'apprentissage du laçage des chaussures, de la gestion de l'argent (... de poche si on lui en donne), la gestion des devoirs à la maison, ou, un jour, de l'apprentissage de la conduite automobile.

On ne peut pas demander à un enfant de grandir et en même temps faire à sa place.
On ne peut pas demander à un enfant d'être responsable si on ne prend pas le risque qu'il fasse de sa responsabilité... ce qu'il en fait, si on ne prend pas le risque qu'il en fasse quelque chose qui nous déplait...


En d'autres termes, "faire à la place de" n'a jamais amené au "faire".

Alors, certains parents lachent la selle, d'autres hésitent ("et si il tombait ?"), d'autres encore refusent (ils ont vraiment trop peur pour leur enfant).
Et parmi ces derniers, certains aimeraient que leur enfant... grandisse !

 

J'avais réagis différemment avec mes trois enfants. Très peur avec le premier. Moins peur avec le second et pas peur du tout avec le troisième. Aujourd'hui encore, l'aîné a du mal à décoller à 28 ans. Plus ou moins bien le second. Comme sur des roulettes pour le dernier !!! C'est tellement vrai ce que vous dites... !

Elle me plait cette histoire, parce que ça va faire un an que j'ai laché la selle du vélo pour mon fils ... la véritable selle, et qu'au travers des coms qu'on m'avait laissé,le même rapprochement avait été fait ;-)

Ah, la belle métaphore!
Et à chaque âge son lâcher de selle : naissance, sevrage, nounou, crèche, école, nourriture... que de séparations et de confiance en eux et dans la vie!
J'apprécie beaucoup votre vision humaniste des personnes que vous suivez.

et que faire quand elle veut que je lache la selle trop tôt et sans protection ?

- trop tôt pour qui ? pour moi ? oui , sans doute !

- mais alors elle met des protections et ne m'engueule pas si elle tombe !
ben non , ce serait trop simple .
elle a 15ans , veut vivre son histoire d'amour comme une grande , mais refuse de parler de contraception et elle est tout à fait contre l'avortement: donc que faire? j'ai pas envie de voir ma fille ado etre enceinte et j'ai pas envie d'élever un bébé à l'heure où je pourrais enfin me reposer .

je ne sais pas.
JE NE SAIS PAS.
Qu'est-ce qu'elle cherche, votre fille ? A vous faire peur ?
J'ai simplement envie de dire, même si je sais que ça ne vous satisfera pas, que... d'abord ce n'est pas à vous de vous occuper d'un éventuel bébé à venir... c'est à votre fille si...

ensuite que... je ne sais pas.
La situation est délicate...mais ne prenez pas trop pour vous ce qui est à prendre par votre fille ...
Oh, je sais que je suis dur... si ma fille de 18 ans m'apprenait qu'elle est enceinte, bien sûr que si elle ne pouvait pas, je m'occuperais de son bébé. Bien sûr que je serais en colère contre elle (et contre moi d'accepter ?) à l'heure où moi aussi, avec ma compagne, nous jouissons d'une vie à deux... paisible et géniale après le départ de nos enfants...

Mais je crois, et pour l'avoir vécu (j'avais, étudiant, à 21 ans, deux enfants)(mon père m'a dit "c'est trop vite, c'est dommage, c'est "handicapant")(mais c'est vrai, honneur lui soit rendu, il a "accepté" et nous a aidés), qu'il faut apprendre à se débrouiller sans trop compter sur les autres... Et que cela est possible seulement et seulement si nos parents nous laissent LIBRES.

Bon, mais je comprends votre inquiétude. Mais que pouvez-vous faire d'autre que d'accompagner votre fille ? Amoins de l'enfermer?

C'est peut-être dommage, mais il arrive un moment (et ce moment arrive de plus en plus tôt) où on ne peut plus interdire, obliger, porter nos enfants à bout de bras ...
La selle, de toute façon, doit être lâchée un jour...

 

ben oui , je sais tout ça , et je sais aussi qu'elle aura 15ans -seulement - en juin .
je me sens manipulée par elle

 

et la selle je la lache , de toutes façons , je ne cours plus assez vite pour la suivre...

 

Dans ce que vous écrivez, dans ce qu'écrit Nefertiti, quelque chose résonne en moi et j'entends toujours ma question...

Oui, on lache la selle... ça je n'ai pas de doutes... mais quand est-ce qu'on le pousse à monter sur le vélo hein? On attend qu'il soit pret? on le stimule? on l'oblige? on lui achète un vélo ou on l'achète pas? et maintenant qu'il l'a demandé, obtenu et qu'il est dans le jardin...

Bref, je suis souvent ambivalente entre stimuler, laisser faire, et attendre...

sinon, ils grandissent et c'est chouette de les voir découvrir un peu plus tous les jours!

 

AleXiaK je crois que c'est ça être parent :toujours en mouvement , en évolution . suivant leur évolution à eux.
pas toujours facile , pas toujours simple , y'a des hauts et des bas

 

C'est vrai que c'est important de lacher la selle!..
Merci pour tes passages dans mon blog. La vie aime peut-être aussi mes clins d'oeil...

 

la vie est un parcourt qu'il faut savoir pendre dans l'odre penser vous qu'il serait judicieux de le commencer par la fin j'en doute si on commence par la fin on se prend les obtacles les plus dur en premier si on fait un enfant a 16 ans a quelle age ferons nous des etude a 30 ans! non il faut procéder dans l'ordre d'abord les études puis la rencontre le mariage les enfants les petits enfants et aini de suite.
et c'est a vous en tant que parents d'éduquer vos enfants n'attendez pas que la société le fasse vous seriez deçu du résultat c'est à vous de les prendre en main et de leur expliquer le cycle de la vie.
votre fille refuse de vous écouter vous éte sa mére et non sa copine une copine a qui elle pourrait dire "je n'ai pas envie d'en parler" vous c'est différent elle doit vous écouter c'est pour son bien et le votre désirez vous vraiment vous inquiéter pour elle est ce qu'elle pourrait devenir je ne pense pas.
donc c'est a tous que j'adresse ce commentaire prenez les en main.
pour ce qui est de grandir si l'education est assez bonne l'enfant décollera comme un avion.
signé une personne désireuse d'aider


Publié dans Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article